La permaéconomie est la transposition des douze principes de la permaculture à l’entreprise et au management des organisations. Ces principes, robustes, systémiques et déclinables à de nombreuses échelles d’action, permettent de guider la conception de modèles économiques, de modes de production ou d’organisation, et d’en piloter la mise en œuvre.

Le concept de permaculture « Permanent agriculture » a émergé en Australie et au Japon dès les années 70. Il s’appuie sur une éthique et une observation du fonctionnement des écosystèmes pour proposer 12 principes de conception et d’action, à la fois empiriques et validés scientifiquement.

La permaéconomie consiste à élargir et transposer l’éthique et les principes de la permaculture dans le champ de l’économie et du management. Elle permet notamment l’exploration de nouvelles sphères d’innovation dans les domaines de l’organisation, du management, de l‘intelligence collective et de la coopération. Elle s’applique particulièrement bien à la conception de modèles économiques et de modes de productions relevant des concepts d’économie circulaire et de l’économie de la fonctionnalité et de la coopération.

Les 12 principes de la permaéconomie sont les suivants :

  1. Observer et interagir
  2. Capter et stocker l’énergie
  3. Obtenir une production
  4. Accepter l’autorégulation et la rétroaction
  5. Utiliser des ressources et des services renouvelables
  6. Ne produire aucun déchet
  7. La conception, des motifs au détail
  8. Intégrer au lieu de ségréguer
  9. Utiliser des solutions lentes et à petit échelle
  10. Valoriser la diversité
  11. Utiliser les bordures et valoriser les marges
  12. Etre inventif face au changement

 

Focus sur notre expert PIKAIA

Expert sur le biomimétisme, l’économie circulaire et la convergence entre économie et biodiversité, Emmanuel Delannoy est l’inventeur de la « Permaéconomie », qu’il a théorisé et exposé dans son ouvrage éponyme.

 

LES DOMAINES ASSOCIÉS À LA MÉTHODE